Bienvenue sur Arrakis

Il y a des films, qui sans raisons particulières, marquent notre subconscient à jamais. En ce qui me concerne, c’est en 1986 (ou 87), lors de sa diffusion sur Canal +, que j’ai découvert un film dont les images m’ont habité et fasciné durant près de 25 ans, sans que je n’ai revu ce film depuis (enfin, je l’ai revu, il y a 2 jours). Durant toutes ces années, j’avais toujours en tête les images des Vers des sables, des yeux bleus fluos shootés à l’Epice, du Baron Harkonnen et sa gueule aux pustules énormes prêtes à éclater et la présence de Sting au casting.
Les fans de S-F auront bien entendu compris que je parle de:


Pour ceux qui ne connaissent pas ce monument de la S-F (du moins sous sa forme littéraire, puisque l’adaptation ciné divise les fans…), l’action se déroule en l’an 10.191, l’Empereur Padishah Shaddam IV se sentant menacé par la Maison des Atréides de la planète Caladan, décide de leur donner en fief la planète Arrakis, planètes des sables; également connu sous le nom de Dune, où est extrait l’Epice, substance d’une extrême rareté (et par conséquent très convoitée), conférant diverses facultés et prolongeant la vie de ceux qui la possède. Le but de l’Empereur étant que la Maison des Harkonnens de la planète Giedi Prime, ancien propriétaire du fief d’Arrakis, entre en guerre et détruise  la Maison des Atréides.

Je ne causerai, ici, que du film, puisque je viens à peine d’entamer le premier roman (oui, oui, vous avez bien lu: R-O-M-A-N), alors comme dit ci dessus, le film à diviser les fans. Sans même avoir lu les romans, on sent clairement que certains passages sont passés à la trappe ou n’ont pas été suffisamment développés (L’accession de Jessica au rang de Révérende Mère du Bene Gesserit (faction ayant pour but de créer le Kwisatz Haderach, l’être suprême), par exemple). De plus, vu le nombre de termes chelous, propre à l’univers (cf.parenthèse précédente pour un tout petit aperçu), il faut sacrément s’accrocher pour tout comprendre, surtout pour les néophytes.

De plus, les effets spéciaux, ont sacrément mal vieillis: décors en carton pâte ou personnages qui se démarquent nettement du fond vert (c’était courant à l’époque, hélas…), tout comme le rythme assez lent du film, qui forcément, fait un peu tâche pour une fresque aussi épique que Dune.

Et pourtant, malgré tout ses défauts, j’ai adoré l’ambiance global du film. La richesse de l’univers, tout le coté mystico-prophétique autour du Messie des Fremen (habitants d’Arrakis farouche opposants des Harkonnens) accentué par les musiques rock et planantes composées par Brian Eno et le groupe Toto, alors au top de sa gloire (pourtant à 2 ou 3 exceptions près, je suis pas fan du groupe), les vers des sables jaillissant du sol sont toujours aussi impressionnant, et le casting fort alléchant avec entre autre Kyle « Dale Cooper » Mclachlan (Blue Velvet, Twin Peaks), Evrett McGill (Twin Peaks), Max von Sydow (L’Exorciste), ou encore Sting (du groupe The Police), qui dans ma mémoire avait un rôle plus conséquent (alors qu’il n’apparaît pas tant que ça, en fait),aussi allumé que charismatique dans le rôle de Feyd Rautha, font que finalement, le film de David Lynch, dégage une aura singulière, une identité propre… bref tout ce qui fait de Dune une œuvre culte… à condition de ne pas être trop regardant sur son âge, ni sur sa durée (2h15, quand même) qui ne suffit à exploiter tout le potentiel du roman.

Même si mon voyage sur Arrakis fut plaisant et dépaysant, je me met maintenant à espérer un remake en 2 ou 3 volets, qui saura réparer tout les défauts de la version de 1984.
C’est vrai, quoi! Imaginez cette séquence (un poil kitschouille)  avec les effets spéciaux actuels et une mise en scène plus dynamique, le tout accompagnée toujours par une musique hard rock épique de la mort qui tue, et on obtiendrait une scènes aussi mémorables que le combat de Gandalf contre le Balrog en ouverture des Deux Tours. Et d’ailleurs pourquoi ne pas rêver de Peter Jackson aux commandes d’un projet d’une telle envergure?

Publicités

5 réflexions sur “Bienvenue sur Arrakis

  1. picounie dit :

    Tu lis un livre sans images ?????!!!OMD !!
    J’ai vu Dune il y a plusieurs années, j’en garde pas un mauvais souvenir mais pas un souvenir impérissable non plus…Puis bon y avait Kyle quoi…

  2. Jerriel dit :

    Tiens tu me diras ce que tu penses des bouquins aussi.

  3. filthinblack dit :

    Les bouquins, j’en suis a un peu moins de la moitié du second tome, et je trouve que ça se lit super bien, et comme prévu plus riche que le film, rien que d’avoir les pensées des perso (enfin beaucoup plus que dans le film), les visions de Paul plus développées font que l’oeuvre gagne vachement en immersion et que c’est plus clair que le film… Et le fait qu’il n’y ai pas 3 tonnes description, fait que que la narration gagne en rythme.
    Bref, « je surkiffe ma race », comme disent les jeunes!

  4. Jerriel dit :

    Je sais pas pourquoi j’avais pas kiffé moi. Je devais être trop jeune (période lycée) ?
    D’ordinaire je suis pas tellement tellement univers SF. Ce qui expliquerait aussi cela.

  5. filthinblack dit :

    Autant le début de l’intrigue fait un peu futuriste, SF que la suite justement, je trouve que cet aspect disparaît au profit de la culture Fremen, relativement rudimentaire, même si certains élément relève toujours un peu de la SF, (comme les collecteur de rosée etc…), mais on n’est très loin d’une SF à la Star Wars et d’un univers super futuriste (alors que l’action se déroule en 10.191 ^^ »).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :